Wegnez Philippe, un architecte à l'écoute.

realisation

Realisation de certificat PEB en Wallonie pour les batiments residentiels


Service rapide en cas d'urgence


Le certificat de performance énergétique est obligatoire pour toutes les ventes et locations de maisons unifamiliales, d’appartements et logements collectifs. Il permet à l’acheteur ou au locataire de comparer de manière objective la performance énergétique des bâtiments sur le marché.


Tarifs :


Forfait TVA comprise :

  Maison 2 façades Maison 3 ou 4 façades Appartement
Moins de 150m² 220€ 250€ 180€
De 151 à 250m² 250€ 300€ 210€
Plus de 251m² sur devis

La surface prise en compte est la surface totale des planchers (murs extérieures compris) inclus dans le volume chauffé.


Téléchargement :Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment.

Qu’est-ce qu’un certificat PEB ?

Il s’agit d’un document établi par un certificateur énergétique agréé par la Wallonie, sur base des données récoltées lors de sa visite du logement.

Ce document décrit donc la situation à la date de cette visite.

La performance énergétique du logement est exprimée par plusieurs indicateurs :

  • - Les besoins en chaleur du logement (qui prennent en compte l’isolation, l’étanchéité à l’air, …)
  • - La performance du ou des installation(s) de chauffage
  • - La performance du ou des système(s) de production d’eau chaude sanitaire
  • - La présence d’un système de ventilation
  • - La présence de systèmes utilisant des énergies renouvelables ou produisant de l’électricité

Des mesures générales d’amélioration y sont également proposées.

Le certificat PEB est valable 10 ans maximum.


Quel est le travail du certificateur ?

1. Récolte des données

Pour établir un certificat PEB, le certificateur est tenu de suivre scrupuleusement un protocole de collecte des données. Celui-ci est constitué de règles, de recommandations et d’indications qui guident le certificateur dans son travail. Le certificateur récolte les informations relatives à la géométrie et à la composition des parois du volume protégé ainsi que les caractéristiques des installations du logement. (installation de chauffage, installation d’eau chaude sanitaire, recours à des énergies renouvelables,…) Il prend également en compte des preuves acceptables que peut lui présenter le propriétaire.

2. Encodage dans le logiciel

Le certificateur encode les diverses données collectées dans le logiciel de certification PACE. Il respecte les règles spécifiques liées à la certification comme la prise en compte des données contenues dans les preuves acceptables ou, lorsqu’il y a un manque d’information, le recours aux valeurs par défaut générées par le logiciel. C’est ce logiciel qui génère automatiquement les différents résultats présentés dans le certificat PEB. Le certificateur enregistre électroniquement le certificat dans la base de données de l’Administration.

3. Transmission du rapport

Le document final est composé d’une quinzaine de pages (le nombre est variable suivant les particularités du logement). Le certificateur le transmet par courrier après l’avoir envoyé dans la base de données de l’Administration.


Quelle est l’importance des preuves acceptables ?

Il est utile de bien préparer la venue du certificateur. En effet, certains documents peuvent attester d’une bonne performance énergétique et améliorer les résultats du certificat. Sans preuve, mais il n’y en a pas toujours, ce sont des valeurs par défaut, souvent pénalisantes, qui sont prises en compte dans le logiciel de certification. Le certificateur doit mentionner dans le certificat PEB les preuves acceptables utilisées.

Documents pouvant être mis à disposition du certificateur et être pris en compte comme preuves acceptables, sous certaines conditions :

  • - Dossier complet de prime
  • - Demande de réduction d’impôts
  • - Dossier de photos localisables
  • - Dossier de chantier complet relatif à la construction de l’immeuble
  • - Attestation signée par l’architecte
  • - Factures d’un entrepreneur
  • - Déclaration PEB finale et son rapport PEB
  • - Note de calcul conforme à la PEB
  • - Certificat PEB antérieur relatif au logement
  • - Certificat PEB établi pour un autre logement du même immeuble
  • - Certificat PEB établi pour un autre logement faisant partie du même groupe de bâtiments
  • - Attestation « Construire avec l’énergie »
  • - Données produit (marquage CE, ATG, …)
  • - Valeurs Ug et g
  • - Document officiel
  • - Rapport de mesure d’étanchéité
  • - Documentations techniques
  • - Certificat d’origine garantie (COG)
  • - Rapport de test (SPF, www.spf.ch)
  • - Note attestant d’une répartition des frais de chauffage en cas d’installation collective de chauffage

Les plans de l'habitation :

Si le propriétaire en dispose, ils peuvent aider le certificateur dans son travail, mais ne sont pas recevables comme preuve acceptable.

Pour plus d’information vous pouvez vous rendre sur le site de la région wallonne.

SITE :http://energie.wallonie.be/nl/certification.html?IDC=7210